MONT - JÒIA
CANT E MUSICA DE PROVENÇA / XIIème – XXème
Reedicien dau vinyl Chant du Monde

Premsa recenta

E' sempre un'emozione riascoltare "Ai vist lo lop lo rainard, la lebre" e tutto il resto. La sensazione è che un disco come questo rappresenti l'inizio della riproposta e rivisitazione della musica tradizionale alla ricerca soprattutto delle verità e del valore autentico e originale di questa musica, dopo l'epoca della riproposta falsa in veste folcloristica in Provenza e non solo.
Bello anche il libretto e bellissima la foto… di petanque.
Silvio Peron. Robilante

Musique toujours, plus précisément musique traditionnelle avec la réédition en CD du premier album vinyl du fameux groupe Mont-Joia (daté de 1975) : « Cant e musica de Provença (XIIe-XXe) ». C’est une belle joie pour un fan de la première heure que de recevoir un tel disque et de se replonger ainsi dans l’ambiance de la découverte de ce groupe – à l’époque un quatuor composé de Jan-Mari Carlotti (chant, guitare, guitare sarrazine, luth), Patrice Conte (chant, galoubet-tambourin, grelots, timbale provençale, flûtes), François Dupont (violon) et Patrice Favaro (chant, mandoline, tambourin à cordes, cintour, trompette marine), une formation qui allait secouer le monde de la musique des peuples d’oc et l’ouvrir largement aux sonorités plus généralement méditerranéennes. Ce disque qui a fait date – comme d’ailleurs ceux qui suivront, et dont l’association Mont-Joia nous annonce une réédition prochaine en CD – réunit dix chants ou danses populaires, comme Ai vist lo lop, lo rainard, la lebre, Rampleda e corsa de la tarasca ou Diga Janeta… dont l’interprétation, plus de trente ans après, n’a pas pris une ride, ni vocalement ni instrumentalement.

Jacques Bonnadier. Décembre 2006

 

ACCENT – Revue du Conseil Général des Bouches-du-Rhône , N°171

Le bel enthousiasme trente ans après.
Le groupe de musique réédite une perle trentenaire Cant e musica de Provença
Ce vinyle mythique refleurit sous le laser .

Flame estampat de nòu una meravilha tòrna dau passat ! Lo grope de musicians Mont-Jòia acaba de publicar son disque mitic de 1975 :
Lo projecte a l’epòca se debanava coma un camin romiu bordejat dei mont-jòias muicalas dau temps passat fins an aquelei dau temps d’ara. Disian alòrs « cercam pas de retrobar la Provença anciana mai la Provença de sempre » amb un aier qu’esclargis l’encuei.
Emplegueron tot un forra d’instruments , lei musicaires, per donar lo sentiment d’auvir de refranhs ancian coma s’eran estat trobats de matin. ! Lo saz (una guitara sarasina) la trompeta marina (qu’es un instrument de còrdas) lei terralhetas ( coneissetz ! son pichonas de terra e s’emplissan d’aiga per siblar) entre autrei cauusas, vos donavan un ambient afrescolit. Mai que tot i falia l’estrambòrd e un bon pron de pantais. Ansin de l’escorreguda d’un esquiròu que dau temps que lei musicaires eran a repetar a s’Ais, sota lei pins, inspiret lo galobet de Patrici Conte.
Un eime que retrobam trenta primas puei. Ara es en CD lo vielh vinil mitique. E sembla, de l’ausir que siam a la capella sestiana dau Còr-Sant, istent a l’enregistrament, un bèu jorn de setembre 1975. Publicat alara per le Chant du Monde, l’es ara per l’associacien Mont-Jòia, ambè l’ajuda dau CG13.


M.Neumuller