Patrice Conte

Comaire Norada fa mi dançar
viès mei gambetas qu’an de bolegar!
Fòra la luna es aqui dejà lesta
siáu tot solet ai la sòm que ven pas
Lo langui d’amor vuei m’a virat la testa
que ma nina Honorina s’es annada viatjar !


E lo grand Rei coronat
de l’autra man dau monde onte s’es ennada,
Eu que vei tot, eu que sent tot
saup que ieu l’aimi d’amor!
E lo Rei commandarà en toteis aucelons
qu’amb’una pluma d’aur,
la desvelharàn e li cantaràn
cada jorn de nòst’amor !

Veses ben Comaire , l’ora de si jaire
pica que mei braç son vuejes!
Non dormirai pas qu’ai besonh de dançar
tant que m’ensadolarà!
Que que siágue quand l’un va e l’autra resta
fau lo còr que trantalheje!
Tu bòna Comaire, mi faràs volaire, volarai a son costat !

Comaire Norada fa mi dançar
viès mei gambetas qu’an de bolegar!
Que dançarai que jamai non s’arresta
lo mau d’estre luenh ò la jòia d’aimar?
Mai ta melodia ara esclaira ma testa,
lo juec de tei variaciens, ton improvisacien
que dessenhe mei pas !
(nov 99)

 

Madame Nourade fais moi danser
Tu vois bien que mes jambes ont besoin de bouger
Dehors la lune est déjà prète
Je suis tout seul et le sommeil ne vient pas
Ce soir le mal d’amour me tourne la tête
Car ma mie Honorine est partie voyager

Et le grand roi couronné, de l’autre côté du monde Où elle s’en est allée
Lui qui voit tout lui sait tout
Sait que je l’aime d’amour
Et le roi commandera aux petits oiseaux
De la réveiller chaque matin avec une plume d’or Et de lui chanter notre amour.


-Tu vois bien Nourade l’heure de se coucher sonne Et mes mains sont vides
Je ne dormirai pas j’ai besoin de danser
A en être saoul !
De toute façon quand l’un part et l’autre reste
Il faut que le cœur tremble
Toi bonne Nourade tu me feras voler
Et je volerai à son côté

Madame Nourade fais moi danser
Tu vois bien que mes jambes ont besoin de bouger
Que danserai-je qui jamais ne s’arrête
Le mal d’être loin ou bien la joie d’aimer ?
Mais ta mélodie éclaire ma tête
Le jeu de tes variations ton improvisation
Dessinera mes pas.

"Comaire" Mus : folklore / Texte JMC. 1997
Patrice CONTE : Galoubet. JMC : Chant, Guitare
5 Planètes - L'Autre Distriburion

 


Premsa